Gérer mes installations spécifiques

Vous avez une piscine, un puits, un forage ? Voici les quelques règles à respecter pour un bon usage de ces installations tout en respectant l’environnement.

Piscine

Sachez que l’eau provenant de la vidange des piscines est particulièrement délicate à traiter. Elle doit donc être collectée et assainie avant d'être reversée dans le milieu naturel.
Comme le stipule l’article 22 du décret du 3 juin 1994 , vous devez obtenir une autorisation de rejet auprès du maire de votre commune, de la préfecture ou du gestionnaire du réseau si vous être raccordé au réseau public. Cette dérogation spéciale vous autorise à vider votre piscine en cas de nécessité absolue dans le réseau public d’égout. Vos eaux seront considérées comme des eaux usées domestiques.

Si votre eau est assainie par un système non collectif, il est important de faire vérifier que votre système a la capacité d’une telle évacuation en amont.

 Quelques conseils pour économiser l'eau

  • Il n'est pas nécessaire de vider l’eau de sa piscine tous les ans. Elle peut être conservée si vous ne rencontrez pas de problèmes particuliers (pollution, problème physique sur la structure de votre bassin, etc.) et si vous assurez correctement son entretien régulier et son traitement.
  • Le remplissage de votre piscine correspond à une consommation d’environ 70 000 litres d’eau. En bâchant votre bassin en dehors des périodes d'utilisation, vous éviterez l'évaporation de près de 200 litres d'eau par jour.

Puits et forage

Vous voulez faire construire un puits ou un forage ?

Deux étapes sont nécessaires :

  • faire une déclaration de travaux en Mairie un mois auparavant, en précisant les usages prévus pour cette eau. Si l'eau est destinée à votre consommation, une analyse attestant sa potabilité vous sera demandée ;
  • faire une déclaration complémentaire un mois après les travaux en indiquant la date de réalisation, d’éventuelles modifications des travaux et le résultat de l’analyse de potabilité. La Mairie de votre commune enregistre la déclaration auprès du Ministère.

Vous avez déjà un puits ou un forage ?

N’oubliez pas que le décret n° 2008-652 du 2 juillet 2008 vous oblige désormais à les déclarer.

Votre réseau privé doit être bien isolé et être conforme à la réglementation technique et aux normes en vigueur pour éviter tout risque de pollution du réseau public.

Des agents peuvent vérifier la conformité de vos puits et forages. Il s’agit d’un examen des parties apparentes du dispositif (systèmes de protection et de comptage), des usages de l’eau pompée et de la vérification de l’absence de connexion avec le réseau public de distribution d’eau potable. Les modalités de contrôle sont consultables sur le règlement de service de votre commune.

Le saviez vous?

Si vous utilisez de l'eau de pluie ou provenant d'un puit ou d'un forage pour des usages domestiques et que vous êtes raccordé au réseau public d'assainissement, vous devrez payer la redevance d'assainissement pour la récupération et le retraitement de ces eaux.

Récupération des eaux de pluie

Selon l’installation que vous souhaitez mettre en place, la récupération des eaux de pluie est soumise à des obligations réglementaires (arrêté du 21 août 2008). Pour plus d’informations, consultez la page "Récupérer l'eau de pluie".